[Perros-Guirec 2010 : les gagnants] Philip

1) Quel est le prix que tu as obtenu au festival ?
le "coup de coeur du jury"

2) Quelles étaient tes aspirations en participant à ce concours ?
Gagner, bien sûr, ne serait ce un peu de reconnaissance publique pour mon activité graphique solitaire
M'obliger à dessiner; en effet j'ai par ailleurs un métier plutôt prenant, et même passionnant, à savoir psychiatre. Et je me suis rendu compte que, malgré tout le plaisir que je prends à dessiner,il me faut souvent une contrainte extérieure pour m'y pousser.
Toujours est il que depuis 2008 je participe le plus régulièrement à divers concours "jeunes talents" (angoulême, st malo et perros guirec).


3) Quel est ton parcours en tant qu'artiste BD ? As-tu suivi une format spécifique ?

Né en 1958 en Allemagne, j'étais un gamin passionné de dessin. De dix à seize ans, sous l'influence d'asterix, de tintin & de lucky luke, je ai passé beaucoup de temps à faire de la BD
à partir de 1974. J'ai délaissé le dessin pour la "vraie vie":amour, études, mariage, enfants, travail, divorce, etc;

Cependant, chaque fois que j'avais des soucis, je trouvais du réconfort dans le dessin

En 2000 j'ai pris un congé sabbatique, au cours duquel j'ai fait une BD mi-ludique, mi-pédagogique d'une 60aine de pages sur le thème "qui sommes nous?" (notre corps;notre âme; notre sexualité)

Ces dix dernieres années j'ai réalisé une dizaine de BD plus courtes, certaines en noir et blanc (surtout du noir), d'autres en couleur, la plupart sans paroles.Quelques unes sont si personnelles et violentes, que je ne les montre qu'à des amis avertis; d'autres, surtout depuis 2008 ont été faites pour des concours.

Bref:je suis autodidacte, avec peu ou pas de pratique durant presque trente ans, et je tente de rattraper mon retard ces temps ci.

4) Quel matériel utilises-tu ? Informatique, aquarelle, gouache, feutre, pinceau, etc ?
du materiel "à l'ancienne": crayon,papier,pinceau japonais à encre, pilot, peinture à l'eau


5) Gères-tu un site ou un blog BD et quelle est son adresse ?
pour mon dernier anniversaire mes fils m'ont créé un blog:

http://philippgeissler-comics-bd.over-blog.com/

J'y ai mis sous forme de suites d'images accompagnées de musique choisie les plus "tous publics" parmi mes bd.

6) As-tu des projets en cours et quels sont-ils ? ( un album, devenir professionnel... )
le concours jeunes talents d'angoulême 2011, mais je n'ai pas encore déterminé de thème; je pense à quelque chose autour de l'écologie, à mi chemin entre l'apocalypse selon st jean et donald duck.


7) Quel est ton auteur ou ton album préféré, et pourquoi ?

question très difficile: en un quart d'heure j'ai fait la liste d'une vingtaine d'albums qui m'ont profondément marqués chacun

(que voulez vous, cela fait plus de quarante ans que je suis tombé dans la marmite de la BD)

bizarrement, l'auteur qui me revient en tête, en dans le coeur, encore & toujours le premier, c'est alberto brecchia, un argentin,dont je recommanderais vivement au moins les deux albums suivants: LES MYTHES DE CTHULU et RAPPORT SUR LES AVEUGLES

En effet brecchia sait parler comme personne dans ses images du côté sombre de notre âme.

Je ne résiste pas au plaisir de vous citer en vrac les autres albums de ma liste:

VALENTINA de guido crepax, des histoires en noir et blanc autour d'une fille très belle et libre, histoires qui se passent tout autant dans le monde des rêves (souvent érotiques) que dans la réalité

LES OISEAUX DU MAITRE dans la série VALERIAN & LAURELINE de mezieres et christin, encore un beau cauchemar, cette fois sur une autre planète

L'AGNONE de guido buzelli, toujours du fantastique, mais plus angoissant, car sans espoir

LE BAL DU RAT MORT de j.bucquoy (un scénariste totalement hors norme & génial: résultat on ne trouve ses bd que d'occase) et jf charles.Une enquête très étrange au coeur des ténèbres"

JONAS FINK de vittorio giardino (t 1&2 existent depuis longtemps, t 3 va bientôt sortir), parce que je connais peu de dessinateurs,qui ont poussé la ligne claire réaliste à une telle perfection, et qu'en plus giardino crée des personnages très touchants,loin des stéréotypes, puis les plonge dans la grande Histoire (ici la hongrie des années 50-60)

LE CIEL EST ROUGE SUR LARAMIE, pour moi un des points culminants du Western, et certainement un des meilleur albums de hermann

TINTIN AU PAYS DE L'OR NOIR, de préférence dans la version ou des "terroristes" de l'IRGOUN kidnappent tintin par erreur (c'est le premier tintin que mon papa m'a offert, et pourtant il n'était politiquement pas d'accord)

ASTERIX ET LE CHAUDRON par ce que Asterix & Obelix y sont obligés de gagner de l'argent et vont jusqu'à faire un braquage de banque, génial

LUCKY LUKE ET LA 20IEME DE CAVALLERIE, à cause de la relation très particulière entre un père et un fils qu'on y découvre

MONSTER de Naoki URASAWA, qu'un de mes fils m'a fait découvrir; j'aime surtout qu'au coeur du mystère il y a chez urasawa toujours un livre dans le livre (ici un livre maléfique pour enfants), tout comme chez lovecraft il y a le nécronomicon

WATCHMEN de moore, gibbons & higgins, divine surprise dans l'univers épuisant & épuisé des superhéros

VATER UND SOHN de e o plauen, des histoires sans paroles de la vie quotidienne d'un fils & de son père, que mon père lisait avec le sien

CALVIN & HOBBES de b watterson, là encore à cause du mélange entre rêve et réalité (et surtout parce que peu de BD me font autant rire)

ARZACH de moebius, qui m'a ouvert des horizons nouveaux, hors des mots & du monde, et à qui j'ai piqué un certain oiseau blanc

DELIRIUS de druillet et lob,un univers décadent dépeint sur un mode ultrabaroque

SNATCH COMICS de robert crumb, qui m'ont fait bander dur (et rêver aussi) à 14 ans

POLONIUS de tardi et picoret, juste pour dire que le grand tardi a su faire d'autre chose que des adèle et burma à repetition

PINOCCHIO de winshluss, d'une part parce que mon surnom de toujours est pino, d'autre part, parce que le mélange d'humour & de désespoir, sans un mot, sont très proche de ma façon de voir

tiens, il me vient encore BERLIN de jason lutes, une belle et triste histoire autour d'une jeune dessinatrice qui arrive dans la capitale allemande à la fin des années vingt (peut être parce que ma grande fille a passé des années à berlin et rêve d'y retourner)


8) Comment résumerais tu ton univers BD ?
rêves et cauchemars; humour, souvent noir, ou encore "doux-amer";mises en images de chansons et poèmes;considérations philosophico-ludiques le tout avec des connotations autobiographiques sous-jacentes


9) Si possible, peux tu nous transmettre une image, une case de planche, une planche, représentative de ton travail ?

la BD "troubadours et chevaliers"; j'y ai rajouté deux autres images, dont on peut trouver une sur mon blog,

tandis que l'autre, en noir et blanc, fait partie d'un travail qui n'est regardable que par un public "averti"

MERCI Philip Geissler!!