[ A vent couverts ]

A peine remise de son escapade angoumoisine, notre marmotte rédactrice en chef remet dans un coin ses plumes et pinceaux, affutés pour le concours perrosien, le temps d'un édito!!
Hé oui, les coinceurs, après leur passage victorieux l'année dernière sur les côtes dites roses, veulent sauver l'honneur cette année encore!! Du moins allons nous essayer....

Entre autres nouvelles, vous retrouverez une nouvelle critique de la part de notre maître en la matière, ainsi qu'une adresse à visiter sur le champ car étant celle d'un coinceur au grand talent !

Egalement, un petit reportage sur Angoulême ( avec les photos !!! )où notre marmotte croisa auteurs connus, moins connus et inconnus, certains remarquables par une gentillesse rare et une bonne humeur contagieuse.

Eveillez votre curiosité, lancez vous et lisez nous !
Et entre deux descentes de ski, ouvrez une BD!

La Marmotte à la conquête de Perros!!!!

[Alors que je pensais être un vieux troll pétri]

Alors que je pensais être un vieux troll pétri d’un univers BD stable, voilà que celui-ci s’élargit au fur et à mesure que je découvre des talents pourtant déjà reconnus à juste titre (Marc Antoine Mathieu, Christian de Metter, Battaglia…), quel insondable et irrésistible plaisir que de se laisser ainsi porter par le vent de la découverte, brise bretonne indispensable à mon bien-être, ainsi l’album du jour m’a enveloppé, il y a quelques temps immémoriaux, d’une bienveillante sérénité, dans laquelle je laisse désormais mon esprit se prélasser langoureusement…

« Quand souffle le vent » nous offre une histoire loin d’être manichéenne en nous présentant une peuplade du nord de la France sous un trait réaliste, bien loin de l’image idéaliste et bon enfant que voudrait nous servir un certain cinéma populaire… Et tandis que nos esprits sont également tourmentés par quelque médiocre discours sur une vaporeuse identité nationale ainsi que par la vision d’une gestion technocrate des communautés humaines, cet épisode BDesque nous rappelle justement les rapports insidieux qui unissent la maréchaussée à l’appareil politique et celui-ci à quelques intérêts privés, tout cela associé à une fuite des responsabilités, nous proposant une aventure se déroulant sur fond minier au début du siècle dernier ; ainsi vont s’y cotoyer des personnages aux horizons diversifiés et s’y confronter ceux-ci au travers de leurs certitudes respectives.

Il est bon de se laisser guider au fil de cette épopée en y découvrant les protagonistes principaux si proches de l’ordinaire et de l’extraordinaire à la fois ! Ce récit nous dévoile également une humanité stagnante, renvoyant finalement le lecteur contemporain à s’interroger sur son propre environnement, car finalement en un siècle de distance il n’y a pas plus d’intelligence ni de raison… Les auteurs de cet ouvrage inviteraient-ils ainsi le public à laisser voguer son regard vers une raison universelle, même s’il est probable que celui-ci en soit déjà forcément pourvu, du fait de son judicieux choix de lecture ?



Afin d’assister cette libération, il est appréciable de voir les vignettes quitter d’elles-même leur droiture marmoréenne habituelle, ce au gré du trait graphique d’une féérique dextérité de la part du dessinateur ( Cyril Bonin ), ce prodige dispensant une lumineuse colorisation au service de cette magique fiction ( Laurent Galandon ), me ramenant immédiatement en mémoire la brillante série Fog ainsi que le jubilatoire épisode de Quintett signé de la même griffe !
Il est temps de laisser reposer notre ami(e) internaute et de clore ce monologue éreintant aux sensibles oreilles de hobbits, les Coinçeurs de bulles vous souhaitant un bon voyage au gré de cet ouvrage qui s’offre allègrement aux vents de l’esprit !

N.B. : les propos tenus ci-dessus n’engagent que le seigneur à rousse pilosité barbue, auteur de ces quelques lignes, aussi même si ce talentueux, fabuleux et irrésistible scribe aura pris le soin de tourner sa plume de nombreuses fois entre ses doigts, avant d’atteindre ce jouissif résultat, il est probable qu’il se soit parfois perdu dans le tortueux et inextricable labyrinthe de son propre esprit…

[Angouleme 2010]


Pluie, vent, neige, non, rien de tout cela n'a su faire reculer le groupe de valeureux Illiens ! Sus à Angoulême donc !
C'est avec détermination, que le groupe ( dont une Marmotte coinceuse ) se décide à arpenter les différents stands avec l'audacieuse ambition de récupérer quelques dédicaces. Hé oui! On a beau se dire que cette chasse est réservée aux autres, on ne peut s'empêcher de tenter sa chance! A ce jeu, la chance du Coinceur a joué avec en particulier une dédicace d'Yslaire. Par contre, il faut avouer que ce jeu lasse sérieusement surtout quand les éditeurs jouent le manque de respect vis a vis du lecteur-acheteur-fanatique. Ainsi, un groupe s'est vu prier de déguerpir après avoir attendu 3 heures, car l'auteur en question était remplacé au pied levé par un autre... Sympathique... Ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autres!
L'amateur de BD est patient, mais parfois mécontent... On le comprend!

Heureusement, par moment, les jeunes auteurs qui peuvent encore être libre de toute contrainte d'éditeurs stressés par leur timing et leur rentabilité quotidienne, savent redonner le sourire et l'enthousiasme ! Ah jeunesse! Profitez de ces instants !

Citons en particulier Virginio et Iah-hel, papas de Fenice ( allez voir les vidéos de création de visuel sur des toiles de plusieurs mètres ainsi que la collection de vidéos sur les techniques de dessins!!! ), ou encore Messieurs Ta­rum­ba­na et Henscher, jeunes papas du Banni ( éditions Le Lombard ). Merci pour leur gentillesse et leur disponibilité, sans parler de leur talent respectif.

A remarquer aussi, les expositions présentes : planches de Léonard, historique des Tuniques Bleues, Blutch, le dessin d'humour...

En bref, des jours à rêver, à en prendre plein les yeux, à attendre pour rien aussi en perdant un peu son temps, il faut bien l'avouer ! Mais pas de regrets!

Ci après quelques photos En VRAC !!!

























































































































































Et puis vous avez aussi des photos sur ce site