[ 7 missionaires ]


Période post romaine où la religion chrétienne n’a pas encore convaincu tous les peuples, période d’invasions régulières des guerriers vikings, synonymes des divers saccages qui en découlent mais surtout du pillage des églises, ainsi qu’un pouvoir Franc qui aspire une unification européenne dont la christianisation générale pourrait être l’outil ; cette vaste ambition va ici reposer sur l’existence de sept moines aux âmes quelque peu tortueuses...



Un album qui montre ainsi l’histoire de manière non conventionnelle et qu’il serait agréable de voir dans le menu scolaire... Mais le nombre 7 rappelant ostensiblement les péchés capitaux en même quantité, nous pouvons être sûrs qu’en cette époque de discours emplis d’austérité et de retour aux traditions il y aurait une levée immédiate de boucliers, objets usuels qui ne manquent d’ailleurs pas durant cet épisode !..



Quoi qu’il en soit le parcours de ce morceau de vie des 7 hommes d’église est particulièrement jouissif dans l’efficace dualité du dessin et du texte, irrésistibles !!





A l’instar de la série Fog ( et du tome 1 de Quintett, hé oui vous avez reconnu en moi un admirateur de la plume de Cyril Bonin ) voilà un récit qui nous évite de nous morfondre face la réalité aseptisée que nous imposent quotidiennement les médias modernes, cette histoire nous présentant nos racines d’une manière nettement moins lisse que ne voudraient le démontrer moult corporations ( politiques, religieuses... ), c’est donc un réjouissant humour que nous retrouvons dans la lecture de cette épopée monastique au souffle rédempteur et rafraîchissant, nous proposant une vision décalée et originale quant à l’interprétation des 7 péchés considérés capitaux, montrant que ceux-ci selon qu’ils sont vécus peuvent aisément devenir des qualités...



En conclusion faites-vous plaisir ( en lisant cet album par exemple ) tandis que nous, nous continuerons de coincer la bulle pour vous !